L'homme/femme sans complexe

le travestisme dans toute sa féminité pour ceux qui aiment se transformer en femme. Venez discuter entre nous, partager vos expériences, vos photos, ici par contre rien de pornographique..

c'est l'administrateur du forum

Dim 18 Fév - 18:40 par zephy

Coucou les Loulous ,, je suis passer sur se lieu que je trouve super!!!!

Derniers sujets

» c'est l'administrateur du forum
Ven 23 Fév - 21:19 par zephy

» la pub du forum
Jeu 22 Fév - 21:31 par zephy

» Partenariat avec le forum
Jeu 22 Fév - 21:22 par zephy

» Propositions de partenariats entre vous et nous
Jeu 22 Fév - 21:12 par zephy

» Petit Q
Mer 21 Fév - 21:27 par zephy

» LES HOMOPHOBES, DOIVENT S'ADAPTER.
Mer 21 Fév - 21:02 par zephy

» Ode à la travesti
Mer 21 Fév - 19:51 par zephy

» Petite histoire indiscrète de la silhouette
Mer 21 Fév - 19:42 par zephy

» La porte
Mer 21 Fév - 19:35 par zephy

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 9 le Dim 23 Sep - 15:20

Les posteurs les plus actifs de la semaine

Sondage

partenariat

bonjour Fais la demande sur partenariat-pub

    Lesbianisme

    Partagez
    avatar
    zephy
    Admin

    Messages : 74
    Date d'inscription : 17/02/2018
    Age : 68

    Lesbianisme

    Message par zephy le Lun 19 Fév - 19:53

    Petit rappel de certain mots que l'on oubli leurs significations

    Lesbianisme:-> [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

    - ébauche de Wikipédia -
    Le mot lesbianisme est souvent utilisé pour décrire l'attirance sentimentale et sexuelle entre deux femmes. On parle aussi d’homosexualité féminine pour qualifier cette attirance, ou parfois de saphisme, voire de tribadisme (terme désuet et généralement péjoratif).
    Les termes « lesbianisme » et « saphisme » font référence à la poétesse grecque Sappho, originaire de l’île de Lesbos. Le mot « lesbienne » peut être utilisé comme substantif pour désigner une femme qui s'identifie elle-même ou est caractérisée par d'autres comme étant homosexuelle, ou comme adjectif, pour décrire un objet ou une activité reliée à l'amour entre femmese 1.
    Le lesbianisme, en tant que concept utilisé pour différencier les femmes selon leur orientation sexuelle, est une construction du xxe siècle. Bien que l'homosexualité féminine soit apparue dans de nombreuses cultures, ce n'est que depuis très récemment que « lesbiennes » désigne un groupe de personnes. À la fin du xixe siècle, plusieurs sexologues publient sur le désir et la sexualité entre personnes de même sexes et désignent les lesbiennes d'Occident comme une entité distincte. À cause de cela, les femmes qui prirent conscience de leur nouveau statut médical formèrent différentes sous-cultures en Europe et en Amérique du Nord. Avec la seconde vague féministe, la signification du terme s'est encore étendue. Les historiens ont depuis réexaminé la question des relations entre femmes à travers l'histoire et ont interrogé ce qui qualifie une personne ou une relation de « lesbienne » et ont trouvé trois éléments servant à l'identification des lesbiennes : le désir sexuel, le comportement sexuel et l'identité ressentie.
    La sexualité des femmes a largement été construite, au cours de l'histoire, par des hommes qui ont reconnu de manière limitée le lesbianisme comme une sexualité possible ou valide, en raison de l'absence de mâle dans une relation lesbienne. Les historiens féministes affirment que la motivation principale des sexologues, lorsqu'ils décrivent les relations lesbiennes, est leur méfiance envers l'émancipation grandissante des femmes par rapport aux hommes.[réf. nécessaire] Les femmes qui ne respectaient pas scrupuleusement les normes de genre qui leur étaient assignées étaient considérées comme des malades mentales. Les différentes manières dont les lesbiennes ont été représentées dans les médias suggèrent que la société occidentale a été à la fois intriguée et effrayée par les femmes qui ne respectaient pas les normes de genre, tout en étant au même moment fascinée et scandalisée par les femmes ayant des relations entre elles. Certaines femmes qui ont eu des relations avec d'autres femmes ne se définissent ni comme lesbiennes, ni comme bisexuelles. En revanche, les femmes qui se définissent comme lesbiennes partagent une forme d'identité comparable à une ethnie : en tant qu'homosexuelles, elles font face à la discrimination et aux risques de rejet ; en tant que femmes, elles n'ont pas le même vécu que des hommes. Le contexte politique et social continue d'influencer la manière dont les relations lesbiennes se forment.

      La date/heure actuelle est Lun 15 Oct - 10:42