L'homme/femme sans complexe

le travestisme dans toute sa féminité pour ceux qui aiment se transformer en femme. Venez discuter entre nous, partager vos expériences, vos photos, ici par contre rien de pornographique..

c'est l'administrateur du forum

Dim 18 Fév - 18:40 par zephy

Coucou les Loulous ,, je suis passer sur se lieu que je trouve super!!!!

Derniers sujets

» c'est l'administrateur du forum
Ven 23 Fév - 21:19 par zephy

» la pub du forum
Jeu 22 Fév - 21:31 par zephy

» Partenariat avec le forum
Jeu 22 Fév - 21:22 par zephy

» Propositions de partenariats entre vous et nous
Jeu 22 Fév - 21:12 par zephy

» Petit Q
Mer 21 Fév - 21:27 par zephy

» LES HOMOPHOBES, DOIVENT S'ADAPTER.
Mer 21 Fév - 21:02 par zephy

» Ode à la travesti
Mer 21 Fév - 19:51 par zephy

» Petite histoire indiscrète de la silhouette
Mer 21 Fév - 19:42 par zephy

» La porte
Mer 21 Fév - 19:35 par zephy

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 5 le Jeu 1 Mar - 17:45

Les posteurs les plus actifs de la semaine

Sondage

partenariat

bonjour Fais la demande sur partenariat-pub
anipassion.com

    Transsexualisme

    Partagez
    avatar
    zephy
    Admin

    Messages : 74
    Date d'inscription : 17/02/2018
    Age : 68

    Transsexualisme

    Message par zephy le Lun 19 Fév - 19:58

    Petit rappel de certain mots que l'on oubli leurs significations

    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

    - ébauche de adheos -
    Transsexualisme.
    La transsexualité c'est quoi ?

    Le transsexualisme ou la transidentité (mots formés à partir du préfixe latin trans-, dénotant le passage) est le fait pour une personne de se sentir comme ayant une identité sexuelle opposée à son sexe physique de naissance. C'est un état constitutif résultant d'une synergie de l'inné et de l'acquis.
    Le terme « transsexualisme » est parfois préféré à celui de « transsexualité » pour cause d'une trop forte connotation purement sexuelle. Le transsexualisme n'a aucune incidence sur l'orientation sexuelle d'un être humain.[réf. nécessaire] Le terme transsexualisme est associé à une pathologie d'après le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux[1], et est donc rejeté par une certaine frange du militantisme trans’. Le terme transidentités tend alors à prévaloir.
    On parle parfois aussi plus globalement de transgenre pour désigner la situation d'un individu dont l'identité sexuelle est en conflit avec ses apparences et attributs sexuels (barbe, seins...).[réf. nécessaire] La personne « transgenre » ou atteinte de transsexualisme, peut ou non entreprendre une opération de réattribution de sexe.
    La notion de « sexe anatomique » ne correspond pas nécessairement à la notion de sexe chromosomique. L'identité sexuelle était jusqu'à présent définie de façon dogmatique par la présence de chromosomes XX ou XY, mais on a découvert dans les années 2004 qu'il existait aussi des femmes XY fertiles ! [réf. souhaitée]
    Indépendamment de cela le sentiment d'appartenance à l'un ou l'autre sexe peut relever d'un trouble de l'identité dans sa conception psychologique ou psychiatrique. Cette notion est parfois confondue avec d'autres : hermaphrodisme, homosexualité, travestisme, androgynie)...
    Pour être acceptée sous son genre et pour s'accepter soi-même, une personne transsexuelle peut avoir besoin de porter des vêtements du sexe auquel elle s’identifie, être opérée, que ce soit pour des modifications esthétiques (insertion de prothèses mammaires, par exemple) ou pour conduire à la reconstruction d'un nouvel appareil génital. La plupart des personnes ont également recours à des traitements hormonaux (qui sont souvent une des premières étapes de leur transformation physique). Dans tous les cas, le but premier reste le besoin impératif d'être en cohérence physique avec son identité de genre.
    Les personnes « transgenres » ne ressentent pas forcément ce besoin de changement radical. Il arrive que des personnes transsexuelles commencent leur parcours d'exploration et d'acceptation d'elles-mêmes en se travestissant, mais elles n'en restent pas là. De leur côté, les personnes dites « travesties » (cross-dresser en anglais) ne sont, pour la plupart pas transsexuelles.
    L'appellation habituelle pour désigner une personne transsexuelle est celle qui respecte son identité de genre. Donc, le terme « femme transsexuelle » désigne une personne désignée masculine à la naissance et qui se sent du genre féminin ; de même un homme transsexuel se sent un homme bien qu'ayant été désigné féminin à la naissance.
    Cependant, après l'opération, une immense proportion de personnes s'identifient simplement comme des hommes ou des femmes, sans plus; elles considèrent que le transsexualisme fait partie de leur passé et vivent dans l'anonymat. Toutefois, certains transsexuels et transsexuelles peuvent éprouver le besoin de revendiquer leur identité trans (transidentité) comme partie intégrante d'eux-mêmes.

      La date/heure actuelle est Mar 21 Aoû - 21:21