L'homme/femme sans complexe

le travestisme dans toute sa féminité pour ceux qui aiment se transformer en femme. Venez discuter entre nous, partager vos expériences, vos photos, ici par contre rien de pornographique..

c'est l'administrateur du forum

Dim 18 Fév - 18:40 par zephy

Coucou les Loulous ,, je suis passer sur se lieu que je trouve super!!!!

Derniers sujets

» c'est l'administrateur du forum
Ven 23 Fév - 21:19 par zephy

» la pub du forum
Jeu 22 Fév - 21:31 par zephy

» Partenariat avec le forum
Jeu 22 Fév - 21:22 par zephy

» Propositions de partenariats entre vous et nous
Jeu 22 Fév - 21:12 par zephy

» Petit Q
Mer 21 Fév - 21:27 par zephy

» LES HOMOPHOBES, DOIVENT S'ADAPTER.
Mer 21 Fév - 21:02 par zephy

» Ode à la travesti
Mer 21 Fév - 19:51 par zephy

» Petite histoire indiscrète de la silhouette
Mer 21 Fév - 19:42 par zephy

» La porte
Mer 21 Fév - 19:35 par zephy

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 9 le Dim 23 Sep - 15:20

Les posteurs les plus actifs de la semaine

Sondage

partenariat

bonjour Fais la demande sur partenariat-pub

    Queer

    Partagez
    avatar
    zephy
    Admin

    Messages : 74
    Date d'inscription : 17/02/2018
    Age : 68

    Queer

    Message par zephy le Lun 19 Fév - 20:04

    Petit rappel de certain mots que l'on oubli leurs significations

    Queer:-> [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

    - ébauche de Wikipédia -
    Queer est un mot anglais signifiant « étrange », « peu commun », « bizarre ». Ce terme est apparu à partir des années 1980, selon le même phénomène d'appropriation du stigmate que lors de la création du mot négritude, « pour regrouper les identités non-conventionnelles (LGBT soit les personnes non hétéronormées) sous un même terme »1. Il est utilisé comme titre de roman partiellement autobiographique par William S. Burroughs en 1953 (publication en 1985), qui y parle de son homosexualité.
    Sous la plume de Teresa de Lauretis, une théoricienne de ce mouvement, ce regroupement propose une nécessaire complémentarité au féminisme matérialiste : définir et construire une alternative crédible au patriarcat hétéronormatif et cisnormatif, à savoir un espace à la fois conceptuel et politique aux genres et aux sexualités décatégorisées. Cela est tout aussi nécessaire et ne vient pas en contradiction avec le matérialisme. Il veut lutter contre l’oppression réelle, matérielle des femmes et des personnes trans, tout en prenant soin de laisser cette oppression dans son contexte historique et social, à savoir la structure patriarcale de la société, pour éviter d’en faire un « étant-toujours-déjà-là »2, ce qui rendrait sa destruction impossible.
    Depuis les années 2000, les mots allosexuel et altersexuel constituent des tentatives de traduction en français. Le Grand dictionnaire terminologique de l’Office québécois de la langue française a entériné cet usage3, proposé par le Regroupement d’entraide de la jeunesse allosexuelle du Québec (le REJAQ) en 20054.

      La date/heure actuelle est Ven 14 Déc - 11:24